Thursday, March 07, 2013

"Il faut stabiliser Fukushima Dai-Ichi!" 


Notre petit groupe de journalistes correspondants 
au Japon devant le réacteur 4
(Image d'Issei Kato, agence Reuters)



"DOCUMENT RTL" 8 Mars 2013
"Deux ans après la catastrophe, Fukushima n'a pas fini de faire trembler le Japon" 
Mon reportage dans la centrale nucléaire de Fukushima Dai Ichi. 

http://lnk.nu/rtl.fr/2c27

"RTL SOIR" 8 Mars 2013 

Les "Coulisses de l'Actu, Fukushima deux ans plus tard" 
présenté par Bernard Poirette 

http://lnk.nu/rtl.fr/2c2z


"RTL EVENEMENT" 10 Mars 2013

"Inside Fukushima, au pied du réacteur, deux ans après la catastrophe"

http://lnk.nu/rtl.fr/2c3c



RTL Reportage 10 Mars 2013
"Poursuite des manifestations anti-nucléaire au Japon
2 ans après Fukushima"

http://lnk.nu/rtl.fr/2c3q


 RTL Petit Matin Reportage  11 Mars 2011
En direct des cérémonies de recueillement
"14:46, 2 ans après"
présenté par Stephane Carpentier

http://lnk.nu/rtl.fr/2c7m


RTL Matin Reportage 11 Mars 2013

"Le Japon se fige pour les deux ans du tsunami"
présenté par Laurent Bazin et Adeline Cassier

http://lnk.nu/rtl.fr/2c7n


RTL 11 Mars 2013 "2 ans après Fukushima" 
"Quels sont les gigantesques efforts des japonais pour économiser l'énergie?"
Journal d'Elizabeth Martichoux et Vincent Parizot.

http://lnk.nu/rtl.fr/2c7p




DOCUMENT sur la radioactivité de Fukushima Dai-Ichi

durant mon reportage pour RTL le 6 Mars 2013  sur la centrale nucléaire de Fukushima Dai-Ichi. Mesures de radioactivité sur ce document fourni par TEPCO après inspection. Mes dosimètres ont commencé à "bipper" (sonner) à proximité du réacteur 3, sur le passage entre les réacteurs 3 et l'océan Pacifique, j'ai alors relevé 1680 microsieverts/heure. Pour plus d'informations: 
175 microsieverts/heure = 1,5 Sievert par an. 
1710 microsieverts/heure = 15 Sieverts par an. 


Notes de reportage: 

Stabiliser Fukushima! Ce sont les mots de Takeshi Takahashi, le directeur général de la centrale nucléaire, prononcés devant nous sur le site de Fukushima Dai-Ichi. Le jour s'est levé sur le Japon bientôt 2 ans jour pour jour après cette tragédie qui a ravagé le nord du Japon et Fukushima le 11 mars 2011. Tant de choses vues mardi et mercredi à Fukushima mais aussi dans ces villages du Tohoku. Des techniciens qui luttent sur Fukushima, des villages abandonnés, des vies brisées, 160 000 évacués de Fukushima en situation humanitaire précaire, 300 000 évacués de tout le Tohoku frappé par la triple tragédie du 11 mars 2011. Et le risque devant nous d'un nouveau séisme ou tsunami. C'est l'actualité. 

Départ pour Fukushima Dai-Ichi, les "nettoyeurs" de Tepco sur le site de J Village

Les choses changent constamment sur Fukushima. Les risques ici demeurent (contamination, eaux, terres, habitants, nettoyeurs) Avec des solutions (technologies) Et des problèmes, manque de staff dans l'avenir, qui osera travailler sur Fukushima pendant 30 ou 40 ans? Quelle certitude avons nous qu'un nouveau séisme et/ou tsunami ne vont pas défigurer le Japon? Takahashi-san se veut rassurant. "Nous avons solidifié les structures des réacteurs..." 

L'équipement pour accéder sur Fukushima Dai-Ichi est strict: Masque avec 3 filtres (rose), tenue blanche Tyvek, ID card, Dosimètre, 3 paires de gants de caoutchouc, une paire de gant de coton, 3 paires de chaussettes, 1 masque médical, 1 paire de chaussure de travail renforcée. Les poignets sont recouverts de ruban adhésif pour interdire tout passage d'air contaminé. L'habillage se fait en 2 temps, sur J Village, puis après un trajet en bus d'une demi heure sur le site de Fukushima Dai Ichi. Espace hautement sécurisé.


Vérification irradiation "screening" avant l'entrée sur Dai Ichi 

Mais pour écrire et informer de tout cela, faut-il encore que les patrons des rédactions françaises s'y intéressent... Je note que la presse anglo-saxonne a déjà publié beaucoup de reportages que nous avons effectué sur Dai Ichi  Parmi les seuls journalistes français présents j'étais ici pour RTL France, avec mes 2 collègues de France 24. BBC TV et France 24 était les seules TV autorisées par Tepco à enregistrer ce jour, certes on a fait des photos et des "plateaux" 15 secondes, ici ou là, lors de la préparation et l'habillage en Tyvek et masque, puis sur le site de Dai-Ichi. 


Mon équipement et mes dosimètres personnels 
Centrale nucléaire de Fukushima, 6 mars 2013

Donc on a des images et du son, interviews ou descriptions, commentaires, malgré les restrictions draconiennes imposées par Tepco et la "nature" 1600 ou 1700 microsieverts / heure devant le réacteur 3, et 400 microsieverts / heure devant le réacteur 4! 1680 microsieverts par heure [µSv/h]  = 14.726,88 millisieverts par an [mSv/an] = 14 Sieverts  par an [Sv/an]! Néanmoins nous avons enfin pu "marcher"c'est exceptionnel à ce jour, je dis bien nous avons pu marcher brièvement le long des réacteurs, le 4 et, non loin, le 3 complètement explosé, toujours inaccessible! Oui, c'est dangereux. Oui, c'est un devoir de journaliste de rendre compte aux publics.  


L'un de mes collègues sur Fukushima, Antonio, de la presse Italienne. 
Après le second contrôle de radioactivité... 0,06 microsievert, 1857cpm. 

Il n'y avait qu'1 seul photographe autorisé (agence de presse anglo-saxonne) durant le reportage et nous autres, seulement une quinzaine de journalistes, et principalement les correspondants permanents qui restent attachés aux enquêtes "sur le terrain" dossiers en main. 


video



nb: bien entendre 50 - 300 microsieverts/h (38")


No comments:

Post a Comment

Be nice and informative when you post or comment.
Thank you to visit Asian Gazette Blog of Joel Legendre-Koizumi.